Sony Xperia, la gamme de smartphones à découvrir : tests et accessoires

sony-xperia-logo

Sony est-ce une bonne marque ?

Sony est une succursale japonaise établie dans le quartier de Minato, à Tokyo. Il découle du latin sonus qui désigne son, ainsi que de l'expression anglaise célèbre au Japon, Sunny boy, indiquant une jeune personne ayant l'esprit à la fois autonome et novateur. Il entreprend dans différents domaines, à savoir dans l'électronique, la téléphonie, l'informatique, le jeu vidéo, la musique, le cinéma et l'audiovisuel en général.

Sony, la référence japonaise

L’établissement compte une centaine d’entités de par le monde, notamment, Sony France SA, Sony Corporation of America, Sony Music Entertainment, Sony Pictures Entertainment, Sony Computer Entertainment. Il est assiégé dans 183 pays. Le siège social du groupe est situé à Tokyo.

Pourquoi choisir un téléphone Sony ?

En 1946, la firme a été conçue par l’ingénieur Masaru Ibuka et le physicien Akio Morita sous l’appellation Tōkyō Tsūshin Kōgyō. Les activités de la compagnie étaient axées dans la réparation des équipements électroniques. Au fil du temps, il s’est lancé dans la création de ses propres produits.

En 1954, la société a décroché une licence pour la fabrication de transistors, composant électronique de base par excellence.

En 1955, il a commercialisé la première radio.

En 1958, l’institution a modifié son nom.

En 2004, le chiffre d'affaires du cartel comptait dans les 69 milliards d'euros. Sa part dans l'électronique au niveau du marché international s’appréciait à 14 %, dépassant ainsi Panasonic, Hitachi ainsi que Philips.

En avril 2004, la manufacture a collaboré conjointement avec Samsung pour la conception de dalle LCD en Corée appelée S-LCD.

En 2005, il est placé à la 13e place parmi les vingt géants dans le secteur de semi-conducteurs.

Le 7 mars 2005, l'Américain d'origine anglaise Howard Stringer est nommé à la tête de Sony Corporation, suite à la démission de Nobuyuki Idei.

En mai 2008, l’entité a réalisé un exploit avec un profit avoisinant les 2,4 milliards d'euros.

Le 9 décembre 2008, il a diminué de 30 % ses investissements en recherche et développement afin de faire face à la crise économique ainsi qu’à l’effondrement des ventes de la téléphonie.

Pendant l’année 2009, l’usine a voulu remonter la pente grâce une refonte, à travers la création du Consumer, Professional & Devices Group et du Networked Products & Services Group.

En décembre 2009, Sony s’est approprié de 7% des activités dans la filiale Sharp Display Product, pour la conception de la dixième génération de Sharp à Sakai. Par contre, ce placement n’a jamais été effectif. Aussi, en 2012, il a révélé son retrait définitif du bloc.

À compter de l’année 2010, le secteur électronique du consortium affiche une perte d’argent

L'année 2011, l’entreprise japonaise a traversé une période difficile. Effectivement, le 11 mars 2011, il y a eu le tremblement de terre. En parallèle, il y a eu ses plateformes logistiques à Londres ravagées par un incendie. Sans oublier les inondations qui ont dévasté ses sites de production en Thaïlande.

Le 31 août 2011, la firme a publié son partenariat avec Hitachi, Toshiba et INCJ à travers la création du Japan Display, pour la production de dalles LCD de petites et moyennes tailles

Le 26 décembre de la même année, Samsung Electronics a racheté les parts de la congrégation au niveau de leur groupement de préparation de dalle LCD S-LCD, contre la somme de 1 008 milliards de wons, soit 671 millions d'euros.

Fin mars 2012, il a publié l’éventualité d’une réorganisation suite à une perte considérable

Fin juin 2012, Sony et Panasonic ont coopéré dans la confection des écrans OLED (diode électroluminescente organique).

En mars 2013, il a cédé son apport de 13,14 % dans DeNA contre la somme de 438 millions de dollars.

En octobre 2015, il annonce son projet de diviser ses activités dans les capteurs électroniques. L’objectif étant de rendre plus autonomes et plus visibles ses activités.

En juillet 2016, Murata Manufacturing a acheté Sony Energy Devices, fournisseur des batteries pour appareils mobiles, une filiale de la corporation.

Comment fonctionne Sony ?

La compagnie disposait de deux usines en France.

D’une part, l'usine de Pontonx-sur-l'Adour dans les Landes, réputées dans l’agencement de cassettes et bandes magnétiques. Elle a été est clôturée en 2009.

En 1986, l'usine de Ribeauvillé en Alsace a été bâtie. Elle s’est confinée dans la production de lecteurs CD, autoradios, magnétoscopes, ordinateurs portables et téléphones mobiles. En 2014, celle-ci a été donnée au groupe Cordon Electronics . Dès lors, elle s’est focalisée dans les services après-vente des produits Sony, la multiplication de sous-ensembles électroniques et l'ingénierie.

Sony mobile, une gamme de smartphones

L'année 2016, il avait étalé un smartphone de gamme moyenne avec les Xperia Z, Z3 et 5.
La même année, la firme japonaise a voulu se démarquer avec la sortie de ses nouveaux smartphones, notamment le Xperia XZ1

Xperia ou iPhone ?

Le Xperia XZ1 est accommodé avec la particularité premium. Il est pourvu d’un écran de 5,2 pouces conciliable avec le HDR, d’un processeur Snapdragon 835. Il s’agit du premier smartphone fonctionnant sous Android 8.0 Oreo. Il sera mis en vente à compter du 6 octobre 2017. Le 31 août dernier, il a été dévoilé à Berlin.

Pour l’avenir, le groupe envisage l’arrivée des écrans panoramiques l’année 2018 ce qui pourrait relativiser les nouveautés de chez Apple.


 


 

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,